Et la santé, surtout!



Voilà, il est de bon ton, en cette période de l'année, d'envoyer ou de partager nos bons voeux à toutes nos connaissances.

Je ne trouve pas l'exercice aisé.. Souhaiter quelque chose à quelqu'un.. C'est comme lui offrir un cadeau.

Quand on connait bien cette personne, on peut cibler, orienter nos projections positives pour créer du sur-mesure. Si je sais une personne dans la peine par rapport à une situation, je vais probablement lui souhaiter de la douceur, de l'apaisement. Si une personne s'est fixé un objectif, je vais lui souhaiter de l'atteindre, d'obtenir ce qu'elle désire.

Mais quand on ne sait pas à qui on s'adresse (comme dans un post sur les RS ou dans un article de blog par exemple ^^), on va forcément tomber dans des généralités, banales et convenues, avec de grands mots 'valises' (ces mots qui englobent des concepts très vagues, un peu fourre-tout) et on souhaite alors la prospérité, le bonheur, l'argent.. Et la santé surtout!


Même si ces concepts sont relativement universels (peu de gens désirent une santé moins bonne, d'être moins heureux, d'avoir moins de moyens ou plus de tristesse au quotidien..), ce qui me dérange c'est que ce n'est pas forcément adapté à la personne qui les reçoit. Un peu comme une box cadeau, ou l'horoscope du matin: " prends ce que tu veux dedans, débrouille toi"..

A être global, on est à la fois à peu près sûr de ne pas se tromper, et à la fois j'ai le sentiment de gommer l'unicité de chacun. De l'inclure dans un grand tout qui ne prend pas en compte ses besoins spécifiques.


C'est peut-être une déformation professionnelle, par ce que dans le cadre de mes accompagnements, je ressens la nécessité de coller au plus près des besoins de la personne, et de reconnaître et accueillir la singularité de ce qu'elle vit.

Oui, il y a de grands TOUT universels: l'amour, le travail, la famille, la santé, l'argent.. tant de domaines communs où chacun aspire souvent à plus.. Pour autant la manifestation de ce que cela signifie vraiment pour chacun est différente. Parce que le bonheur, pour chacun, ça a des caractéristiques précises et uniques, potentiellement différentes de celles du voisin. Et c'est pareil à l'échelle d'une famille, d'une entreprise, d'une nation..


Et puis souhaiter quelque chose à quelqu'un , c'est aussi pré-supposer qu'il en a besoin, sans savoir si c'est le cas ou pas (vous connaissez cette petite phrase, "bon courage", qui termine une conversation? Pourquoi on souhaite du courage??)

Si je vous souhaite un travail épanouissant, par exemple, je vous envoie des ondes que JE juge positives, depuis mon point de vue. Et si mes mots vous trouvent dans une situation où vous épanouir au travail n'est ni un sujet, ni une priorité, ni une possibilité à court terme, j'envoie un message qui, au mieux, est inutile, au pire, active des ressentis désagréables (incompréhension, frustration, questionnement..)


Une année, c'est 365 jours, 8760 heures, 525 600 minutes.. Sur quels critères considère-t-on d'ailleurs que c'est une bonne année ou non? Où place-t-on son regard pour choisir de quel côté penche la balance?


Quand je vous souhaite par exemple de la lumière sur votre chemin, de l'équilibre entre votre tête et votre coeur, ou encore des projets qui vous fassent vibrer, je vous envoie ce que JE projette être positif, en fonction du moment de vie dans lequel je me trouve. Ce que je considère essentiel aujourd'hui n'est pas forcément la même chose qu'il y a 5 ans en arrière, et probablement différent de ce à quoi j'aspirerai dans 5 ans.


Souhaiter quelque chose à quelqu'un, c'est finalement parler de soi d'abord, c'est plaquer nos propres projections, nos critères du positif.. Parfois ça résonne avec justesse, parfois pas.


Alors voilà ce que je vous souhaite, pour l'année 2022 ou déjà pour aujourd'hui, pour cette semaine, ou pour les 30 années à venir.. Je vous souhaite de saisir chaque occasion que la vie vous présente pour avancer sur le chemin de la connaissance de vous-même. Je vous souhaite d'être en accord avec vous, le plus souvent. Je vous souhaite des choix, des erreurs et des célébrations de tout cela. Je vous souhaite de vibrer l'énergie qui vous convient le mieux, et de naviguer dans la vie, complice de votre boussole intérieure. Je vous souhaite de vous sentir capable de vivre le bon et le moins bon.


Je vous souhaite de vous aimer, BEAUCOUP.


Et la santé surtout ;-)



12 vues0 commentaire